Archives pour la catégorie Montréal

Scènes d’hiver de Montréal 2014

Errer dans les rues de Montréal et admirer les scènes d'hiver urbaines...
Errer dans les rues de Montréal et admirer les scènes d’hiver urbaines…
Il y a tant et tant à découvrir
Il y a tant et tant à découvrir
Ces longues marches et promenades solitaires au gré des souvenirs d'enfance et de froidure
Ces longues marches et promenades solitaires au gré des souvenirs d’enfance et de froidure
Se laisser convaincre d'une certaine réalité par le crissement des pas dans la neige tombante
Se laisser convaincre d’une certaine réalité par le crissement des pas dans la neige tombante
Se laisser éblouir par les reflets lumineux du soleil dans la neige cristalline...
Se laisser éblouir par les reflets lumineux du soleil dans la neige cristalline…
Soudain une machine robuste nettoie les aspérités de la patinoire pour la sécurité des visiteurs et patineurs
Soudain une machine robuste nettoie les aspérités de la patinoire pour la sécurité des visiteurs et patineurs
Et le plaisir devient le jeu de cache-cache humain-machine...
Et le plaisir devient le jeu de cache-cache humain-machine…
Inventer le jeu, le créer, s'en inspirer...
Inventer le jeu, le créer, s’en inspirer…
Premiers pas d'apprentissage dans le rigoureux hiver mêlé de cette mystérieuse froidure venue d'on-ne-sait-où
Premiers pas d’apprentissage dans le rigoureux hiver mêlé de cette mystérieuse froidure venue d’on-ne-sait-où
Se laisser distraire par un compagnon enjoué...
Se laisser distraire par un compagnon enjoué…
Franchir les obstacles, vaincre les congères...
Franchir les obstacles, vaincre les congères…
Faire une pause devant la beauté naturelle des choses... des arbres, des neiges venues d'ailleurs...
Faire une pause devant la beauté naturelle des choses… des arbres, des neiges venues d’ailleurs…
Seuls ou avec d'autres... la magie de glisser sur un lac... sur un étang... par la magie des glaces...
Seuls ou avec d’autres… la magie de glisser sur un lac… sur un étang… par la magie des glaces…
Allure sportive, allure d'un promeneur, allure d'une vieille personne... les rencontres de l'hiver sont brèves et marquées par des salutations d'usage
Allure sportive, allure d’un promeneur, allure d’une vieille personne… les rencontres de l’hiver sont brèves et marquées par des salutations d’usage
Le cycliste et son vélo résistent aux grands froids et aux grands vents, par courage ou par témérité
Le cycliste et son vélo résistent aux grands froids et aux grands vents, par courage ou par témérité
Sport solitaire contre l'ennui de l'hiver
Sport solitaire contre l’ennui de l’hiver
La chute. L'hiver source des chutes inattendues
La chute. L’hiver source des chutes inattendues
Qui a dit que les scènes d'hiver devaient être dépourvues d'originalité?
Qui a dit que les scènes d’hiver devaient être dépourvues d’originalité?
Publicités

Derrière les fleurs, les mosaïcultures

Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Lundi jour ensoleillé et magnifique. Propice aux conservations derrière les fleurs
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
La lumière du jour était intense
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Le Jardin botannique de Montréal était bondé de visiteurs
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Mes amis Éva et Jean sont venus me joindre en cette journée splendide
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Retrouver dans un avenir proche un souvenir heureux
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Visite inattendue des pompiers de la ville
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
… pour une courte inspection et intervenrtion
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Aussitôt arrivé, aussitôt reparti
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Une chronique sans fleurs serait à l’image d’un jardin rocailleux
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
La beauté translucide
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Une pause pour les communications
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
L’Homme qui plantait des arbres, une oeuvre qui marquera les Mosaïcultures
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Cette scupture porte en elle-même le poids de notre Humanité
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Que serait la Terre sans un seul arbre?
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
L’élégance de l’enfant qui offre une danse à la jeune fille Xu Xiu Juan
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Un jour, en voulant sauver une grue blessée, Xu Xiu Juan a glissé dans un marais… La grue a été sauvée sans que la jeune fille ait pu remonter à la surface
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Et les grands oiseaux ont applaudi…
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
La colombe pour la paix est présentée dans les mains d’une personne et on peut voir son ombre au sol. Former des ombres qui représentent des animaux est un jeu traditionnel encore prisé des enfants au Japon
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
Vivement la fraîcheur d’une glace…
Derrière les fleurs, les mosaïcultures
En conclusion, un hommage aux jardiniers, artisans de la terre

Avant que ne nous quitte Juillet

Avant que ne nous quitte juillet
Dernier jour du mois de juillet. Tout va trop vite
Avant que ne nous quitte Juillet
Le temps qui file laisse des traces dans la nature…
Avant que ne nous quitte Juillet
Le poids de la saison se fait déjà sentir sur la fragilité des fleurs
Avant que ne nous quitte Juillet
Le vieillissement, impitoyable guerrier, marque tout sur son passage
Avant que ne nous quitte juillet
Drame funeste que la nonchalence humaine feint d’ignorer
Avant que ne nous quitte Juillet
L’oiseau sent-il approcher déjà l’hiver?
Avant que ne nous quitte Juillet
L’oranger centenaire de la famille Morgan donne encore de beaux fruits
Avant que ne nous quitte juillet
Magnifique oranger que le temps n’a pas atteint
Avant que ne nous quitte Juillet
Un dernier regard d’admiration
Avant que ne nous quitte juillet
J’ai trouvé dans un recoin du jardin des petites soeurs jolies comme tout
Avant que ne nous quitte juillet
Les unes avaient conservé toute leur fraîcheur…
Avant que ne nous quitte Juillet
… les autres marquaient des signes d’un départ imminent et inexorable
Avant que ne nous quitte Juillet
Douloureux vieillissement
Avant que ne nous quitte juillet
Je sais bien qu’il y a une certaine folie de s’attendrir ainsi sur la nature éphémère des fleurs
Avant que ne nous quitte Juillet
Au pays des nénuphars le lotus est roi
Avant que ne nous quitte Juillet
Déjà le mois d’août.

___________________________

Les photos sont protégées par le droit d’auteur. Elles ont été prises le mardi 30 juillet 2013. N’hésitez pas à cliquer sur chacune d’elles pour les agrandir.

Je me découvre un paradis

Je découvre mon paradis
A travers mes albums je me découvre un paradis
Je découvre mon paradis
Au-delà des mots, il y aurait de longs silences dans ce paradis
Je découvre mon paradis
Mon regard deviendrait complice des lieux
Je découvre mon paradis
Je saluerais la nature entière qui a fait de ces lieux mon paradis virtuel
Je découvre mon paradis
Je me découvrirais une folie pour des amis que j’ai négligés avec une triste inconscience depuis si longtemps
Je me découvre un paradis
Je serais comme cet enfant qui découvre la vie
Je me découvre un paradis
Mon paradis deviendrait le pays auquel j’ai tant rêvé ces cinquantes dernières années
Je me découvre un paradis
Le temps serait sans limite et mon paradis serait sans frontières
Je me découvre un paradis
Mon paradis ressemblerait à l’arc-en-ciel de nos plus beaux rêves
Je me découvre un paradis
De la symphonie de la nature j’en tirerais une grande paix
Je me découvre un paradis
Et le carouge apporterait sa lumière aux arbres noircis
Je me découvre un paradis
Et ma volonté durcie par des décennies retrouvait un assouplissement sans concessions
Je me découvre un paradis
La beauté de l’aurore se prolongerait jusqu’au crépuscule du jour
Je me découvre un paradis
Je me sentirais accompagné dans ma solitude
Je me découvre un paradis
Je me livrerais à de longs soliloques sur l’éphémère beauté de la vie
Je me découvre un paradis
Je découvrirais un théâtre d’ombres qui ne cacherait en rien la lumière céleste
Je me découvre un paradis
Les ombres du théâtre interrompraient mes ratiocinations
Je me découvre un paradis
La source serait inépuisable pour donner à mon paradis une pérennité sans âge
Je me découvre un paradis
Mon regard s’étendrait jusqu’aux confins de la vie
Je me découvre un paradis
J’abandonnerais la recherche du talent des mots pour l’humilité des silences
Je me suis découvert un paradis
Je me suis découvert un paradis que j’aimerais habiter mais il n’a pas encore franchi les rives du rêve
Je me découvre un paradis
Et c’est dans ces lieux que je poserai mon corps assoupi

___________________________

Les photos sont protégées par le droit d’auteur. N’hésitez pas à cliqueer sur chacune d’elles pour les agrandir.

Les beautés du Parc Jean-Drapeau

Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Après une semaine éprouvante j’ai traversé le pont pour trouver refuge sur les iles du Fleuve Saint-Laurent
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
J’ai fui le parc d’amusement, La Ronde, qui n’est plus de mon âge
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
La Ronde fait partie de ces iles appelées maintenant le Parc Jean Drapeau
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
L’idée folle d’un maire : ériger de toutes pièces des iles au milieu d’un fleuve pour y tenir la grande Exposition de l967
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Depuis lors, la nature a sur les iles repris ses droits. Je quitte la route pour m’enfoncer dans la végétation
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Et c’est ici que les heures du jour ont, ce samedi dernier, coulé bien doucement du grand sablier de la vie
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Lieu de la grande réconciliation avec la vie par trop souvent si ingrate
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Je ne demandais rien de plus que de me retrouver en vieux loup solitaire au coeur d’une nature si singulière
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Un grand privilège que j’ai goûté pleinement
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Les chants de la nature m’ont accompagné en toute simplicité
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
J’ai cru percevoir un duo d’amour entre les ombres et la lumière
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
La visite d’une famille sage est venue interrompre mes soliloques
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Traduire ainsi la nature est un exercice difficile que je tente modestement
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Bien dissimulé une sorte de pont Mirabeau est là, tout près.
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Jardin d’Éden, havre de repos
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Paradis de toutes les voluptés
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
J’ai été témoin en ce samedi d’une lumière exceptionnelle
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
La chaleur de la forêt enveloppante est une expérience à vivre
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
Ill y a tant à voir qui n’a pas encore été vu
Les iles au milieu du fleuve Saint-Laurent
De rouille et de souffle, elle s’accroche

___________________________

Les photos sont protéges par le droit d’auteur. Elles ont, le samedi 27 juillet 2013, été prises au Parc Jean Drapeau, au milieu du fleuve Saint-Laurent.